Pour une expérience personnalisée, merci de confirmer votre langue :  

Conférence

Madame Tallien, Notre-Dame de Thermidor

Comtesse Amélie d’Arschot Schoonhoven

Mardi 17 avril 2018 à 20 h 00

Thérésa Cabarrus (1773- 1835), fille d’un riche banquier espagnol anobli, élevée à Paris, adhère aux idéaux des Lumières. Sous la Terreur, elle fuit Paris pour rejoindre sa famille à Bordeaux. Après être intervenue courageusement pour sauver de nombreux Bordelais de la guillotine, elle est à son tour arrêtée et sauvée in extremis par Jean-Lambert Tallien, Représentant de la Convention à Bordeaux, dont elle est devenue la maîtresse. Tallien est l’un des conjurés du coup d’État de Thermidor, qui renverse Robespierre. Désormais surnommée « Notre-Dame de Thermidor », elle épouse Tallien puis devient l’amie de Paul Barras, l’homme fort du Directoire. Tenant un salon réputé, elle est une des reines de ces Merveilleuses (à découvrir également à l’exposition temporaire du Musée Wellington), qui célèbrent la fin de la rigueur révolutionnaire par leurs tenues et leurs mœurs légères. En 1805, elle épouse François Joseph de Riquet de Caraman, futur prince de Chimay, fervent monarchiste, descendant du créateur du Canal du Midi. Elle entame alors une carrière musicale et le château de Chimay devient un centre culturel d’exception jusqu’à sa mort en 1835.

La comtesse Amélie d’Arschot Schoonhoven est historienne et conférencière : elle écrit avec son cœur et parle avec enthousiasme. Administrateur de l’Association Royale des Demeures Historiques de Belgique, elle excelle à faire revivre ses personnages et à insuffler aux lieux anciens l’atmosphère d’une époque retrouvée. Outre ses participations pétillantes à des émissions de télévision et de radio, ses conférences lui permettent d’évoquer, avec une fine psychologie, des figures emblématiques de l’histoire belge et européenne (« Marguerite de Parme », « Madame de la Tour du Pin ») ou des personnages du passé ayant un lien avec ses origines familiales et sa passion pour l’histoire de l’Egypte de l’époque des Khédives (« Le Roman d’Héliopolis », publié chez Avant-Propos).

La conférence se tiendra chez le Baron et la Baronne Bernard Snoy, au Château de Bois-Seigneur-Isaac 3, Rue Armand de Moor, 1421 Ophain-Bois-Seigneur-Isaac.

Le nombre de places étant limité à 100, il vous est demandé de réserver dès que possible aux coordonnées ci-dessous. Pour les non-membres, une intervention de 5 € sera demandée à l’entrée.

La conférence sera suivie par le « verre de l’amitié » traditionnel.

← Revenir aux activités