Pour une expérience personnalisée, merci de confirmer votre langue :  

Thomas Picton

Thomas Picton, septième d’une famille de douze enfants, est né le 24 août 1758 dans la principauté de Galles. Il se distingua durant la guerre maritime de la fin du dix-huitième siècle, pendant laquelle l'Angleterre enleva les colonies de la France et de l'Espagne.

Après la prise de la Trinidad, il obtint le gouvernement de l'île, conjointement avec deux autres officiers supérieurs, mais s'étant brouillé avec l'un d'eux, il eut un procès ruineux à soutenir et son honneur à défendre. De retour en Angleterre, il hérita de son oncle une fortune considérable, qu'il laissa tout entière à sa famille.

Dans la guerre du duc de Wellington, en Espagne et en Portugal, contre l'armée de Bonaparte, Picton eut le commandement d'une division, et se distinga lors de plusieurs combats importants, entre autres, à la prise de Badajoz et de Ciudad-Rodrigo, à la bataille de Vittoria et au combat d'Orthez. Durant l'assaut meurtrier de Badajoz, l'armée anglaise avait été repoussée deux fois, lorsque le lieutenant-général Picton escalada le château-fort au milieu d’un feu nourri et assura, par cet exploit, le succès du troisième assaut et la prise de la ville.

Lors de la campagne de Flandres, au mois de juin 1815, il est de nouveau appelé par le duc de Wellington à rejoindre son armée. Attaqué, le 16 juin, à la ferme des Quatre-Bras, il se voit obligé de faire retraite, soutenu par les troupes belges. Une grande partie de sa brigade est détruite. Il reçoit un coup de feu mais il ne veut pas faire connaître sa blessure, et néglige de la faire panser.

Le 18 juin, à la bataille de Waterloo, il commandait la Division Picton, qui formait la droite du dispositif anglo- néerlandais lors de la bataille, comprenant notamment le 92nd Gordon's Highlander. Sa division repoussa le 1er Corps d'armée de Drouet d'Erlon et précéda la grande charge de la cavalerie lourde Britannique. Il chargeait, à la tête des Ecossais, lorsqu'il fut tué par une balle en pleine tête. Ses restes furent transportés en Angleterre, et déposés dans le caveau de sa famille. Il avait 57 ans.

C'était un militaire estimé, mais aussi craint, ferme dans ses résolutions, incapable de cacher sa pensée ou de flatter ses supérieurs. Il fut le plus haut gradé allié décédé lors de la bataille de Waterloo. Une stèle marque l’emplacement où il fut tué.

To the Gallant Memory of Lt General Thomas Picton
Commander of the 5th Division and the Left Wing
Of the Army at the Battle of Waterloo
Born 1758 Died near this spot in the early afternoon
Of 18th June 1815
Leading His Men Against
Count Drouet d'Erlons Advance

Thomas Picton
Armées alliées

← Revenir à la liste des protagonistes